vendredi 1 décembre 2017

DÉFIFOTO

le  thème   proposé   :  oeuvre  d'art  

photo  personnel  

le   point   d'Alençon  


Histoire

Parfois appelée la « reine de la dentelle », la dentelle d’Alençon débute au xve siècle dans une concurrence avec le « point de Venise ». Vers les années 1660, Marthe La Perrière invente le « point d’Alençon » qui obtient alors de Colbert un privilège de manufacture royale. Le « point d’Alençon », dont le secret fut longtemps jalousement gardé, est une dentelle à l’aiguille caractérisée par un réseau de mailles bouclées, des points de fantaisie appelés « modes », des brodes (mèches de fils recouvertes de points de feston serrés formant les reliefs) recouvertes de points de boutonnière serrés et, après 1775, parfois faites de crin de cheval. Le réseau de mailles bouclées est mis au point vers 1690, mais n’est appelé « point d’Alençon » que vers 1720. À partir de 1855 apparaissent les motifs ombrés (séries de points plus ou moins serrés de manière à obtenir un effet de clair obscur).

Résultat de recherche d'images pour "le point d'alençon"

L’industrie de la dentelle d’Alençon, qui est, depuis le xviiie siècle la plus coûteuse des dentelles, a connu depuis sa création une vogue croissante jusqu’au déclin de cette industrie au début du xxe siècle sous la concurrence de la dentelle mécanique

Image associée


La dentelle d'Alençon a été inscrite sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'UNESCO le 16 novembre 20101, après avoir été inscrite à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France.

Image associée

èvantail  

En 1665, Louis XIV créait la Manufacture Royale d’Alençon pour fabriquer une dentelle à l’aiguille, le Point de France, qui deviendra le Point d’Alençon

Image associée

Après un immense succès dès sa création en 1665, la dentelle est devenue un artisanat précieux, qui se perpétue avec le légendaire Point d'Alençon.

Résultat de recherche d'images pour "le point d'alençon"

-Summum de finesse devenu rare, la dentelle d'Alençon 

Incontournable à la cour de Versailles, le point d'Alençon, "reine des dentelles" chérie jadis jusqu'en Russie

Image associée

La distinction de l'Unesco est cependant loin d'être superflue. Onze en 2003, les dentellières qui démarrent à environ 1.000 euros pour terminer à 2.000 sans les primes, ne sont plus que six opérationnelles aujourd'hui.


IRIS

16 commentaires:

  1. c'est si "émerveillant" à regarder. je suis incapable de distinguer les différentes dentelles, je les admire toutes. imagine si on demandait à nos députés ou ministres d'arborer ces cols en dentelle? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à l'époque c'était les hommes qui portaient le plus de la dentelle
      et de la joailleries en parures

      Supprimer
  2. Ce sont réellement des oeuvres d'art que tu nous montres aujourd'hui Edith!
    Un art qui est malheureusement en voie de disparition. C'est tellement dommage!
    Bon après-midi à toi.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Bonne idée de mettre en valeur un travail si remarquable. Les collectionneurs possèdent là un trésor !

    RépondreSupprimer
  4. Coucou ma douce Edith,
    Merci beaucoup pour ce magnifique article, c'est vraiment très beau, dommage que ça se perde, merci à toi pour tes liens sur l'un d'eux je prends déjà 2 médicaments, ça fait depuis un moment que je pense que j'ai plutôt une Fibromyalgie qu'une Neuropathie, c'est vraiment infernale de souffrir comme ça, encore merci pour tout, gros gros bisous & à bientôt !

    RépondreSupprimer
  5. Quelles merveilles ces dentelles ! en France on avait des manufactures de toutes sortes et un savoir faire que beaucoup peuvent nous envier , c'est triste d'avoir perdu tout ça ! Bon week end
    Gros Bisous

    RépondreSupprimer
  6. Elles sont vraiment belles.C'est une pure merveille . Doux week end. bisous.

    RépondreSupprimer
  7. Tu sais au combien 'aime la dentelle... Bises

    RépondreSupprimer
  8. Oh que c'est tellement beau, j'adore!!! Vraiment magnifique! Bise, bonne journée dans la joie!

    RépondreSupprimer
  9. Bonsoir
    superbe cette dentelle bisous raymonde

    RépondreSupprimer
  10. Quand j'étais très jeune il m'est arrivé de faire de la broderie, j'aimais beaucoup ça, mais faire un travail aussi beau et aussi fin que celui de ces dentelières, je ne pense pas que j'aurais pu atteindre ce niveau de perfection. Certaines villes ont marqué l'histoire grâce à l'artisanat de la dentelle, même si certaines sont plus réputées que d'autres, je les trouve toutes remarquables
    Amicalement
    Claude

    RépondreSupprimer
  11. Hello
    Pas étonnant qu'elle soit classée, c'est une des plus belles et des plus fines. J'espère que les 6 dernières dentellières qui restent transmettront leur savoir faire pour que cet art ne se perde pas.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nous avons aussi pas loin d'Alençon le " point de Beauvais "
      à " Bourg le Roi "

      Supprimer
  12. Chère Edith,

    Peux-tu regarder si "affiche rouge" est présente dans le 1er jour de décembre
    thème oeuvre d'art dans DEFIFOTO
    Merci
    Bisous

    Jean-Pierre

    RépondreSupprimer
  13. Elle est fine cette dentelle, c'est un beau patrimoine.
    Bises et bonnes fêtes si je en peux pas repasser chez toi.

    RépondreSupprimer
  14. très bel article avec ces sublimes dentelles, des œuvres d'art qui m'émerveillent
    bisous
    patricia

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit mot, même si justement ce n'est qu'un mot..
à bientôt

Pour vous aider à publier votre commentaire:
dans la liste déroulante :
- Si vous avez un compte Google , Identifiez vous
- Si non inscrivez votre Nom et votre URL
- Pour les autres choisissez le lien Anonyme , Vous pourrez signer directement dans votre commentaire
Publiez et j'aurai le plaisir de vous lire . Merci !